L'Equipe

  • Gaedig Bonabesse - administration et production
  • Quentin Faye - création du logo
  • Nicolas Pierrot - création du site internet

Les Artistes

Vera Rozanova

Après une formation à l’Académie de Théâtre de Saint-Petersbourg, spécialité « mise en scène » et à l’École Nationale Supérieure des Arts de la Marionnette ( Charleville-Mézières), elle est accompagnée par le Théâtre aux Mains Nues pour la création de son projet A travers la Cerisaie .
En parallèle elle met en scène des projets avec le Théâtre de Klaïpéda, mène les projets d’actions culturelles
( Lille -2015, Sénégal – 2016, Paris – 2017, Laval -2018).
Bien qu’elle poursuive ses collaborations avec d’autres compagnie en tant qu’interprète :
Les Ateliers de Pénélope (Faire la Guerre,2015), Glitch compagnie ( #Humains 2018), Cie Tourneboulé (Je brûle d’être toi, 2019) et en tant que constructrice de marionnettes pour la cie sénégalaise Djarama (Petit bout de bois, 2018)
Elle rencontre LE THÉÂTRE POUR 2 MAINS en juin 2017. Elle souhaite inscrire son identité artistique et développer son réseau professionnel sur Nantes et sa région autour de son prochain projet de création auquel elle commence à rêver.

En 2018, elle entame un compagnonnage avec la compagnie Théâtre pour 2 mains, Pascal Vergnault autour de son projet de création « CHEZ SOI/dé-RANGEMENT » (titre provisoire). En 2019 elle assiste à la mise en scène du spectacle "Suzette Project" de la Daddy Cie ( Bruxelles).

Yasmine Yahiatene

Après 1 an d’étude à l’institut Saint-luc de Tournai en option photo, elle intègre l’académie des beaux arts (Lille) où elle rencontre la vidéo. Lors de sa troisième année d'études, elle part en Erasmus à l’université de Valence en Espagne, elle sort la vidéo des murs de l’exposition et projette dans des lieux abandonnés, sur des façades, etc. En 2015 elle réalise son premier court métrage « Les maux qui volent » avec l’aide de Philippe De Pierpont. En 2016 de avril à juillet elle suit une formation européenne sur le vidéomapping. C’est le coup de cœur avec le monde de l’animation et celui du vidéomapping. Elle y réalise sa première installation « Ma mère, aussi » (projection d’animations sur un bateau pneumatique). Elle travaille à Bruxelles au sein d’un collectif d’artiste spécialisé en vidéo et en art numérique.

Aurélie Valetoux

Formée au Conservatoire Régional du Havre, elle se perfectionne pendant quatre ans au Conservatoire de théâtre de Saratov (cours d’Anton Kouznetsov) puis à l’Académie de Saint-Pétersbourg, dans le cadre d’un échange avec Le Volcan, dirigé par Alain Milianti. Elle obtient en parallèle un master de littérature et langue russe à l’Université d’Etat de Saint-Pétersbourg.
De retour à Paris, elle travaille pour plusieurs compagnies de théâtre jeune public et de théâtre contemporain français (« Moi aussi je suis Catherine Deneuve » Cie Têtes d’orange, « Hôpital Auxiliaire 73 » Cie Philippe Eretzian) tout en suivant des cours de perfectionnement dirigés par Niels Arestrup, Paul Desveaux et la chorégraphe Yano Latridès.
En 2013, elle crée au Havre la Compagnie Davaï ! avec les spectacles « Passeport rouge » et « Claude Monet, tableaux d’une vie » avec le soutien du Festival Normandie Impressionniste 2016. A Nantes, elle joue dans les spectacles « Avec des petits bouts de trucs » (jeune public), Cie Filtandem, « Tibério-Dom Juan », Cie de l’Entracte. En parallèle, elle multiplie les expériences d’enseignement du théâtre sous diverses formes et pour différents âges.

Thais Trulio

De 2005 à 2011 elle fait partie de la Cie Ludicos de Teatro Popular qu’elle a participé à fonder. Dans cette compagnie elle crée et joue des nombreux spectacles en tant que comédienne. Elle joue également dans les long métrages Les Douze Travaux (2007), réalisé par Ricardo Elias et Le Soleil du Midi (2009), réalisé par Eliane Caffé. En 2008, elle intègre le Groupe Giramundo Théatre de Marionnettes où elle travaille en tant que constructrice, manipulatrice et animatrice d’ateliers de théâtre d’ombre pour les enfants. En 2011, après une formation théâtrale à l’Université Fédérale de Minas Gerais, elle intègre l’École Nationale Supérieure des Arts de la Marionnette de Charleville-Mézières pour trois ans. Dans le cadre des projets de diplôme, elle joue et manipule dans Les Animaux Inéluctables de Jurate Trimakaité, et Grasse Carcasse de Marion Belot. Elle travaille aujourd’hui comme constructrice de marionnettes pour la GLITCH Compagnie et comme comédienne marionnettiste, notamment pour la compagnie Zapoi (Valenciennes).

Christophe Moyer

Depuis la création de sa première pièce Pignon sur rue en 2001, il écrit, met en scène et dirige la Cie Sens Ascensionnels. Son théâtre raconte et questionne notre monde contemporain :
Le Rapport Lugano d’après Susan George (2001) joué en France et à l’étranger plus de cent fois, Café équitable et décroissance au beurre (2005) toujours en tournée (plus de 300 représentations), Les Pensées de Mlle Miss (2006), La Cellule (2007), Un monde sans (2011), y compris pour le jeune public avec Oblique (2014) et J’ai un arbre dans mon coeur (2015)... il a aussi mis en scène des auteurs contemporains reconnus : Faut pas payer de Dario Fo, Information sur le Schnaps de Luc tartar, Shitz de Hanokh Levin, NAZ, Chantiers interdits, Qui commande ici ? de Ricardo Montserrat, et d’autres en devenir : Dukone de Thomas Suel. Il réalise aussi des spectacles et écrit des ouvrages à partir d’entretiens (Rendez-vous du Jard (2002), Foyer de routes (2008), La guerre des grands (2009), Le Grenay de mon environnement (2010), Portraits de territoire (2015) avec les Tréteaux de France pour qui il a réalisé plusieurs mises en scène...,
Bellevue, à quoi tu penches ? (2017). Il a adapté et mis en scène un roman d’Hervé Hamon autour de mai 68, Demandons l’impossible en janvier 2018.
Christophe Moyer est comédien depuis 1996, il a travaillé aussi bien avec des metteurs en scène étrangers (Antonio Vigano, John Oram) qu’avec des compagnies du Nord de la France et joue occasionnellement pour le cinéma.

Thomas Demay

Créateur sonore.
Formé à l’École Nationale de Musique et de Danse de Charleville-Mézières, il se plonge dans l’univers de la musique électronique et de la création sonore environnementale. Il est beatmaker(composition musicale et interpréta on) au sein du groupe de hip-hop LSKpad, avec lequel il travaille avec plusieurs machines de looping. Depuis 2013 Il travaille avec les élèves de l'ESNAM(Charleville- Mézières/neuvième promotion) pour leurs solos
de troisième année ainsi que pour les projets de fin d'études, création musicale d’Histoires d’Ernesto, de Sylvain Maurice (CDN de Sartrouville). Il travaille depuis avec Yeung Fai, Alice Chéné, Lucas Prieux, Juraté Trimakaité, Vera Rozanova, Les Enfants Sauvages et Compagnie Index

Lucas Prieux

Après la découverte et une pratique du théâtre amateur avec Karim Daci et Karine Warlop, il se professionnalise en 2002 avec Serge Bagdassarian et Cyril Vialon. Passionné par la marionnette, il intègre en 2006 la Formation Professionnelle de l’Acteur Marionnettiste au Théâtre aux Mains Nues (Paris) et travaille parallèlement comme comédien marionnettiste pour le Théâtre de la Licorne et différentes compagnies du Nord. Il fonde avec Simon Dusart la compagnie Le Mano Labo et, avec l’étroite collaboration de Mathilde Pozycki, met en scène plusieurs spectacles entre 2007 et 2010. En 2011, à 26 ans, il ferme les portes du Mano Labo et intègre pour trois ans l’École Nationale Supérieure des Arts de la Marionnette (Charleville-Mezières). Assistant à la mise en scène, il a travaillé avec Neville Tranter et avec Sylvie Baillon. Il travaille régulièrement comme regard extérieur sur la manipulation, notamment avec Thaïs Trulio, Alice Chéné, Vera Rozanova et Pierre Tual. A travers ses créations, il aborde la Marionnette comme un outil pour questionner le monde contemporain.

Nawelle Aïnèche

Nawelle Aïnèche est conceptrice de costumes pour les arts de la marionnette, la danse contemporaine et les performances. Elle est en résidence d'artiste au sein du Laboratoire Créatif de la Taverne Gutenberg, à Lyon, de juin 2017 à février 2019 où elle développe un travail de textile de bandes magnétiques de cassettes vidéos.
Après ces études de Diplôme des Métiers d'Arts Costumier au sein de la Martinière Diderot, elle part à Dakar grâce à la bourse « Voyager pour apprendre les métiers d'arts » de la Fondation Culture et Diversité. Elle conçoit les costumes pour le chorégraphe Andréya Ouamba, la Cie La Mer Noire et apprend le tissage.
À son retour, elle travaille auprès de Jean-Louis Heckel, Véra Rozanova, Les Miettes de Margoula pour la conception de costume. De 2009 et aujourd'hui, Nawelle aide à la réalisation des costumes du Théâtre du Soleil, l’Opéra Bastille, l’Opéra Comique, le Théâtre du Châtelet et pour le cinéma (Rodin de Jacques Doillon).
En septembre 2017, après avoir obtenu la bourse « Création en cours », elle mets en scène un costume de bandes magnétiques de cassettes vidéos pour sa première performance « Qu'est-ce que je vais faire de toi ? ». À travers son travail, elle interroge la place du costume dans le mouvement, le corps et la dramaturgie de la pièce

Juraté Trimakaité

En 2006, elle intègre la formation de comédienne à l’Académie de Théâtre de Vilnius. Dès sa sortie en 2010, elle intègre la troupe permanente du Théâtre de marionnette de Vilnius (Vilniaus teatras LELE) et poursuit en parallèle un Master universitaire d’actrice, qu’elle obtient en 2013. En 2011, elle entre à l’École Supérieure Nationale des Arts de la Marionnette de Charleville Mézières dont elle sort diplômée en 2014 (avec mention très bien pour la mise en scène du spectacle ,, Les Animaux Inéluctables"). Elle collabore également en tant qu’interprète avec Les Enfants Sauvages (Nonna et Escobar, 2015), Eun Young Kim Pernelle & Co (Petit Poincarré, 2015), le Centre création pour l'enfance et le collectif Ma-thea (Petit Théâtre Nomade, 2016, Mon cher papa, 2018 ).
Elle a déjà mis en scène quatre spectacles : Les Animaux Inélucatables (2014), Kas Tu? (Qui es tu ?, 2015,
au Théâtre de Marionnette de Klaipeda, Lituanie), La Mort ? Je n’y crois pas (2016, dans le cadre d’un compagnonnage au Tas de Sable-Ches Panses Vertes, Amiens), Kryptis (2017 au Théâtre « Lele », Vilnius). Pour sa dernière création Kryptis, elle est nommée pour Auksiniai Scenos Kryziai (équivalent pour le Molière) en Lituanie

Marion Belot

Suite à des études d’arts appliqués où elle découvre l’objet d’art et l’objet fonctionnel, elle s’oriente vers les métiers d’arts en pratiquant la sculpture, le vitrail et la céramique à l’Ecole supérieure des métiers d’arts d’Arras. Finalement rappelée par sa fascination pour le théâtre, elle décide de poursuivre un cursus universitaire des Arts du spectacle à l’Université d’Artois. C’est là qu’elle y découvre sa passion pour la marionnette et suit en parallèle la classe marionnette au Conservatoire d’Amiens auprès de Sylvie Baillon. Elle rentre alors à l’Ecole nationale supérieure des arts de la marionnette et obtient son diplôme pour la conception et la réalisation du spectacle Grasse carcasse, adaptation du tome 1 de la bande dessinée de Manu Larcenet. Elle travaille depuis comme comédienne-marionnettiste, dans Histoire d'Ernesto de Sylvain Maurice, dans plusieurs spectacles de la compagnie Zapoï, ainsi que pour la compagnie du Vent du riatt. Elle construit également des marionnettes, entre autre pour le Rodéo Théâtre et la compagnie Zapoï.

Cerise Guyon

Scénographe diplômée de l’ENSATT (École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre) en juin 2013, Cerise Guyon conjugue les activités de construction de marionnettes, de scénographie et d’assistance à la mise en scène.
En tant que scénographe, elle a conçu -entre autres -les scénographies des mises en scène de Bérangère Vantusso (Le Cercle de craie caucasien, Longueur d'Ondes),Jérémy Ridel (Casimir et Caroline, Métamorphosis), le collectif Corpus Urbain (Débris), Astrid Bayiha pour (Mamiwata), Jurate Trimakaite (La Mort ? Je n'y crois pas, Kryptis), Audrey Bonnefoy (O'Yuki)...
Ses activités de factrice de marionnettes et d’assistanat l’ont également amenée à collaborer avec Robert Wilson (« Les Nègres »), Alain Payon (« Choisir l’Ecume »), Simmon Jouannot (Himmelweg) et sur les précédentes créations de Bérangère Vantusso (L’Institut Benjamenta, Le Rêve d'Anna).

Clémentine Pasgrimaud

Après un cycle III au Conservatoire d’art dramatique de Nantes et un tour du côté du Théâtre du Soleil, elle poursuit son apprentissage au sein de la formation professionnelle « vers un acteur pluriel » au Théâtre de l’Acte-Le Ring à Toulouse. Aujourd’hui comédienne et danseuse professionnelle, elle travail pour des compagnies tels que la cie Je reste, la cie kokeshi, la cie Nichen, et tourne également pour des courts et longs métrages.
Elle est membre fondatrice de Kraken, plateforme coopérative de développement artistique, dont les bureaux sont situés à Pol’n à Nantes. Grâce à Kraken, elle créer en 2015 le projet « Caresse-moi, vidéos chorégraphiques » avec la danseuse Elodie Guillotin et des vidéastes invités tels que Charlie Mars, Tamara Seilman, Elodie Francheteau ou Sebastien Marque, ainsi qu’une adaptation marionnettique du texte « Gaspard » de Peter Handke avec la comédienne Aurélie Mazzeo.

Bérengère Chargé

Suite à ses études au conservatoire d’art dramatique de Nantes (2003-2005) et en parallèle de son cursus en sociologie (Master, spécialité Expertise des institutions culturelles, 2007), elle s'est tournée vers l’accompagnement de jeunes équipes artistiques.
D’abord en tant qu’assistante à la mise en scène (2007-2008) auprès de Cyril Teste – Collectif MxM pour le Laboratoire multimédia autour de Nothing hurts de Falk Richter, et de Loic Auffret pour Intendance saison 1, de Remi de Vos dans le cadre des « Ateliers du Tu » à Nantes ; ensuite en tant que chargée de développement pour la Cie les Maladroits (2010-2012), et chargée de production et de diffusion (2009-2013) pour le Théâre Icare à St Nazaire, le Collectif Extra Muros à Nantes, de diffusion pour Le Théâtre Majâz à Paris, et La Nef à Pantin.
Après une expérience italienne d’une année (Rome), elle a été responsable de projets (2014) à La Nef-Manufacture d’utopies – Lieu-compagnie dédié aux arts de la marionnette et à l’écriture contemporaine à Pantin. De 2011 à juin 2018, elle a copiloté auprès d’Anaïs Allais la compagnie La grange aux belles . Depuis 2016, elle copilote auprès de Simon Delattre le Rodéo Théâtre. En parallèle elle accompagne la Cie Akselere ( compagnie conventionnée)/ Collette Garrigan, La Stomach Company/ Colyne Morange et Cécile Faverau pour son projet In vivo.